Success stories AEI Claire

Claire MORDRET, Assistant Brand Manager, Promotion 2008/2009

Pourquoi avez-vous choisi LEA?

Ayant grandi à l’étranger, à l’heure de mon orientation professionnelle, choisir une formation qui me permette de poursuivre mon expérience de l’international fut une évidence. Et commencer par maîtriser les langues et leurs subtilités culturelles, en plus d’un véritable attrait, me semble être un outil incontournable.

Êtes-vous satisfaite de ce cursus universitaire?

Oui. Bien que ce cursus ait pu me paraître parfois éloigné de la réalité du marché du travail, du moins des entreprises/organisations intéressées par notre profil.

Pensez-vous avoir un plus par rapport à ceux qui n’ont pas fait LEA?

Peut-être une plus grande polyvalence et capacité d’adaptation, en plus d’une bonne culture générale.

Où en êtes-vous aujourd’hui? Êtes-vous satisfaite de votre situation professionnelle? De votre rémunération?

Aujourd’hui je vis à Shanghai, et ce depuis mon stage de fin d’études. Je travaille en tant qu’Assistant Brand Manager depuis septembre 2011 pour ASC Fine Wines, un distributeur leader de vins importés en Chine et à Hong Kong.

Je suis très satisfaite de ma situation, tant professionnelle que personnelle. 

Étudiante, pensiez-vous obtenir ce poste là? 

Non. En fait je n’ai jamais clairement su ce que je voulais faire, et ne le sais toujours pas d’ailleurs ! Tant que j’apprends et m’épanouis, je garde le cap !

Avez-vous eu du mal à trouver un poste fixe?

Oui et non. 6 mois, qui m’ont parus éternels, mais avec du recul cette période de recherche n’a pas été si longue ! J’ai pris le temps d’étudier les opportunités du marché, de m’impliquer dans des associations, de rencontrer des personnes installées depuis longtemps, et de développer un réseau stable. Savoir s’entourer est primordial. Le marché du travail à Shanghai pour les jeunes diplômés étrangers est très compétitif et mouvant, s’entourer de personnes de confiance est un précieux atout.

Êtes-vous prête à changer de poste et/ou à partir à l’étranger pour votre carrière?

Absolument !

Quel conseil donneriez-vous aux étudiants souhaitant suivre la même formation? 

Qu’ils foncent intelligemment ! C’est à dire à l’écoute de leurs envies, de leurs ambitions, de leurs capacités, mais aussi de leurs limites. Toujours continuer d’apprendre, de se questionner, de s’enrichir de l’expérience des autres, de maintenir la fraicheur de leur curiosité. Pour cela, et peut-être le plus difficile, savoir ce qui leur est porteur de sens !